Ripage du pont-dalle de 3000 tonnes à Arcueil-Cachan

Pour la troisième fois cette année, les travaux de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express ont été marqué par une opération spectaculaire, cette fois-ci, en gare d’Arcueil-Cachan. Du 1er au 5 novembre 2017, la RATP et SOGEA Travaux Publics Ile de France ont réalisé le ripage d’un pont-dalle de 3000 tonnes qui permettra de relier la future gare du Grand Paris Express à celle du RER B. Durant cette période, le trafic des trains était interrompu entre les gares de Laplace et Bourg-la-Reine.

  • Les différentes phases du chantier 

Pour réaliser la construction du pont-dalle, l’ancien bâtiment voyageur de la gare RER situé entre l’avenue Carnot et l’avenue Léon Eyrolles a été démoli. En septembre 2016, la construction de l’ouvrage a pu débuter le long des voies ferroviaires sur une structure métallique à 6 mètres de hauteur.

Phase 1 – Installation des étais provisoires pour la construction du pont-dalle

© Société du Grand Paris

Phase 2 – Construction de l’ouvrage et mise en place des longrines sous les voies du RER

© Société du Grand Paris

Phase 3 – Ripage de l’ouvrage sur une distance de 26 mètres à l’aide de vérins et de câbles

© Société du Grand Paris

Phase 4 – Descente de l’ouvrage sur ses appuis définitifs, pose des voies et des équipements

© Société du Grand Paris
  • Le 1er novembre, premier jour de chantier festif !

Les travaux ont débuté le mercredi 1er novembre à l’aube avec la dépose des rails, le découpage des gardes-corps et le démontage des équipements ferroviaires. En milieu de matinée, les pelleteuses de la société Capocci commençaient la démolition des quais et le terrassement du talus où l’ouvrage devait venir s’insérer.

Machines utilisées : Liebherr R954C, Liebherr R906, Case Poclain 1488 avec bras de démolition, Hyundai HW180, Hyundai HX235, Caterpillar 953D, Caterpillar 320F, grue Liebherr MK 88 (Ponticelli Frères).

Pour célébrer cette opération spectaculaire, la Société du Grand Paris a organisé dans l’après-midi des festivités et des animations pour le public désirant en savoir plus sur la construction de la future gare. Un repas de chantier clôturant cette première journée de chantier était également organisé le soir.

  • Une prouesse technique réalisée en moins de huit heures

Dans la nuit du 1er au 2 novembre, l’opération de ripage du monolithe de 3000 tonnes et de 40 mètres de long a démarré à 2h18 du matin. Huit heures ont été nécessaires à Freyssinet, entreprise du groupe VINCI, pour déplacer l’ouvrage sur une distance de 26 mètres. Le pont-dalle reposant sur six selles de glissement disposés sur des longrines provisoires, trois vérins “avaleurs de câbles” arrimés dans des massifs en béton l’ont tracté jusqu’à ses appuis définitifs. L’opération a été piloté informatiquement par Freyssinet et contrôlé par la RATP via des outils GPS.

Les jours suivants ont été consacré à la connexion de l’ouvrage aux quais existants ainsi qu’à la remise en place des équipements ferroviaires et électriques (voies, ballast, éclairage, signalisation, sonorisation, liaisons vidéos). Le lundi 6 novembre au matin, le trafic des trains avait repris.

  • Le chantier du pont-dalle en images (juillet à novembre 2017)

 –> Ci-dessous, deux vidéos du terrassement du talus par les engins de Capocci (01/11/2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *