Les Ardoines : réalisation des fondations de la gare

Le chantier de la future gare des Ardoines à Vitry-sur-Seine, l’une des 16 premières gares à ouvrir en 2022, est lancé.  Les premières machines ont commencées à forer les fondations de la gare souterraine au printemps 2017.

  • Localisation 

Le quartier des Ardoines se localise dans le sud-est de la ville de Vitry-sur-Seine à 3 km de Paris. Il se situe au cœur d’une zone industrielle et logistique étendue sur 49 hectares. La gare actuelle est traversée par le RER C et est implantée à proximité d’un important centre de maintenance de la SNCF, le Technicentre Paris Rive Gauche.

© EPA-Orsa
  • La gare “Les Ardoines”

La future gare du Grand Paris, conçue par l’agence d’architecture Valode & Pistre, s’inscrit dans le périmètre de la ZAC Gare Ardoines dont le programme d’aménagement est dirigé par l’EPA Orly Rungis – Seine Amont (Orsa). Elle sera un atout pour le futur pôle urbain tertiaire qui verra le jour d’ici cinq ans.

© Société du Grand Paris

La gare servira d’interconnexion entre la ligne 15 sud du métro et le RER C. Un bâtiment en superstructure de 10 000 m² prévoyant un programme immobilier est à l’étude. L’arrivée de nouvelles lignes de bus sont aussi à prévoir notamment avec le passage de la ligne du T Zen 5. Au sud de la gare, sera construit le Site de Maintenance des Infrastructures (SMI) qui accueillera les trains travaux, des espaces de stockage liés à la maintenance des voies et à l’énergie, la signalisation et les télécommunications.

  • Une gare à -28 mètres de la surface

Les travaux du lot T2A, entre les gares Villejuif Louis-Aragon et Créteil – L’Echat, ont été attribué par la Société du Grand Paris à un groupement piloté par Bouygues TP pour le génie civil et Soletanche Bachy France pour les fondations. La construction de la gare des Ardoines et le SMI est  comprit dans le lot T2A.

Des entrepôts ont été préalablement démolit durant l’année 2016 pour libérer l’espace nécessaire à la construction de la gare dont les quais seront situés à 28 mètres de profondeur.

Les travaux de fondations de la gare des Ardoines ont débutés en mars 2017 avec l’installation des infrastructures (usine à boues, bungalows, silos) et l’arrivée des premiers engins qui réaliseront les parois moulées : une rotoforeuse sur porteur Liebherr HS 875, une pelle à câble Liebherr HS 8100 et deux grues sur chenilles Kobelco.

Durant l’été 2017, une hydrofraise compacte HC 05 spécialement conçue pour les terrains exiguës a été livré sur le chantier.  Elle a participé notamment à l’exécution des parois moulées de la gare Fort d’Issy-Vanves-Clamart.

  • Un cadre de 2500 tonnes pour l’interconnexion

Un ouvrage souterrain doit être construit pour assurer l’interconnexion entre le RER C et la future ligne du métro 15. Un cadre de 2500 tonnes, 30 mètres de long et 14 mètres de large va être inséré sous les voies du RER C en mai 2018 lors d’une opération de ripage.

Le weekend du 3 au 5 juin 2017, d’importants travaux ont été effectué par les équipes de la SNCF et de NGE Génie Civil pour réaliser une enveloppe étanche dans laquelle s’insérera le cadre de 2500 tonnes. L’enveloppe est faite à partir de palplanches qui ont été vibrofoncé dans le sol à l’aide de 3 grues mobiles de la société Altead-Lorlev.

Le terrassement de la boite dans laquelle sera construit l’ouvrage est en cours de réalisation. Une pelleteuse Liebherr 946 de la société Matthieu TP est utilisée pour cette opération.  La construction du cadre commencera à partir du mois de novembre.

  • Photos du chantier (avril 2017 à mai 2018)
  • Vidéos du chantier 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *