Démolition de la tour Arago à Puteaux

Dans le cadre de la construction de l’immeuble Eria au sein du quartier Bellini à Puteaux, une partie de l’immeuble Arago et sa tour doivent être démolis. Le futur édifice, dessiné par Christian de Portzamparc, développera une surface de 26 000 m² répartis sur 13 niveaux. Il accueillera à terme des bureaux et sera livré en 2020.

© Ateliers Christian de Portzamparc, projet Eria
  • La tour Arago

Imaginé par l’architecte Jean de Mailly dans le milieu des années 60, l’ensemble de bureaux Arago est composé d’une barre de 160 mètres longeant la rue Bellini et d’un IGH de 77 mètres composé en 19 niveaux. La tour Arago fut l’une des premières tours à être construite dans le quartier Bellini à Puteaux. Fin 2012, un promoteur acquiert la partie nord-ouest de la barre et la tour en vue d’un projet immobilier. L’autre moitié n’est pas concerné.

  • La démolition : désamiantage, écrêtage et pelles mécaniques

Durant l’été 2017, les ouvriers de la SNADEC (Société Nationale de Décontamination) ont procédé au désamiantage de l’immeuble et de la tour ainsi qu’à la dépose des façades.

Septembre 2017 – L’entreprise Cardem a procédé au grignotage des trois niveaux de parkings coté rue Arago avec une pelle Liebherr R 944 C. Situé dans un environnement urbain dense, le dynamitage de la tour n’a pas été retenu. Cardem a donc opté pour l’écrêtage des niveaux supérieurs de la tour au moyen de mini-pelles équipées de BRH et de pinces béton. Les piliers métalliques de la façade sont découpés au chalumeau. Des plates-formes de travail sur mât sont disposés autour de l’IGH pour la manutention des engins et l’évacuation de certains déblais.

Novembre 2017 – Six étages de la tour avaient disparu du paysage putéolien. La démolition mécanique des niveaux inférieurs de la tour, des bâtiments et des parkings aura lieu de décembre 2017 à mars 2018.

Décembre 2017 – Coté matériel, une pelle haute démolition Liebherr R 974 B avec un bras de 41 mètres pourvu d’une pince a été livré sur le site le jeudi 7 décembre. Le grignotage du bâtiment de 5 étages à l’angle des rues Arago et Bellini a débuté le lundi suivant. Une autre pelle Liebherr R 934 C de Cardem est également employée sur le site pour la démolition des infrastructures (parkings, rez-de-chaussée, sous-sol…) et le concassage des gravats.

Afin de limiter la propagation des poussières émises lors du grignotage, un puissant jet d’eau est utilisé. Un tapis de protection est également positionné avec une grue mobile Grove GMK 5105 de Mediaco pour éviter tout risque de projectiles sur la voirie.

Janvier 2018 – Le vendredi 5 janvier, le bâtiment de 5 étages était complètement détruit. Le grignotage de la tour a débuté le lundi suivant pour une durée de 10 jours. Le vendredi 18 janvier, la Liebherr R 974 B HRD est venue à bout de l’édifice. Une Liebherr R 944 B équipée d’un bras TP a rejoint le chantier pour le curage des fondations. La société E.T.T.B a également participé à ce chantier avec deux machines Hitachi.

Février 2018 – Ce mois était consacré au curage du sous-sol de l’édifice et au nettoyage du terrain. La pelleteuse Liebherr R 974 B avec son bras TP a quitté le chantier dans la nuit du 15 au 16 février. Après cette ultime démolition, elle est partie en révision chez Liebherr à Fontenay-Trésigny en Seine-et-Marne. Les autres engins ont quittés le site dans la foulée. Le 20 février, le site était prêt pour la construction de l’immeuble Eria.

Portfolio de septembre 2017 à février 2018.

Tour Trinity : démolition de la passerelle Leclerc

Dans le cadre du chantier de la tour Trinity à La Défense, la passerelle Leclerc qui reliait le quartier Coupole à l’esplanade a été démoli du 22 au 28 juin 2017.

© Google Maps
  • Une construction sur dalle

La tour Trinity sera construite derrière le CNIT (Centre des Nouvelles Industries et Technologies) au-dessus d’une dalle de couverture enjambant l’avenue de la Division Leclerc. Construit par Vinci, l’ouvrage reliera sur 3500 m² d’espaces publics l’esplanade à la dalle Coupole et à l’avenue de la Division Leclerc. Des ascenseurs et des escaliers permettront un accès facile à l’esplanade depuis le niveau rue. L’IGH de 167 mètres d’une superficie de 49000 m² doit être livré début 2019.

  • Une démolition par sciage

L’entreprise Prodemo du groupe EPC était en charge de la démolition de la passerelle Leclerc. Pour cette spectaculaire opération, le tablier de l’ouvrage a été scié en plusieurs tronçons. Les différents morceaux ont été déposé à l’aide d’une grue mobile d’une capacité de 400 tonnes de la société Mediaco (ex Lyon Levage) puis évacués par camions.

  • Photos de la démolition de la passerelle du 22 au 28 juin
  • Sciage du tablier de la passerelle en vidéo 

Démolition de la tour Norma à Puteaux

Située sur la commune de Puteaux, la tour Norma construite à la fin des années 60 est en cours de démolition depuis le printemps 2016. L’ancien IGH doit laisser la place à un ensemble de bureaux de 18500 m² ainsi que de 300 places de parking en sous-sol d’ici l’automne 2018.

  • Une démolition faite par écrêtage 

C’est la société OCCAMAT appartenant au groupe EPC qui est en charge de la démolition de la tour de 13 étages.  Il a fallu procéder à la démolition des parkings situés à la base de la tour avec une pelle Liebherr 944 C ainsi qu’au curage de l’édifice. La tour étant située dans un environnement urbain dense, la solution du dynamitage n’a pas été retenu tout comme le grignotage avec une pelle mécanique haute démolition. L’immeuble de 51 mètres de haut a été finalement écrêté étage par étage avec des mini-pelles. Des plateformes élévatrices FRACO ont été disposé autour du bâtiment pour la dépose des éléments de façade.

En janvier 2017, une grue mobile de 300 tonnes de la société Montagrues est intervenue pour la dépose des poutres métalliques soutenant les planchers du 13e niveau. Les planchers ont été démoli par trois mini-pelles équipées de BRH. Sept mois ont été nécessaire aux ouvriers pour démolir les 13 niveaux de la tour Norma.

  • Démolition du rez-de-chaussée de la tour (mai / juin 2017)

Deux pelleteuses Liebherr 954 C et Caterpillar 352 F sont employées à la démolition du rez-de-chaussée et au curage du sous-sol de la tour. Les énormes poutres qui soutenaient le bâtiment sont arrachées avec la pince hydraulique de la 954. Elles sont découpées au chalumeau puis les morceaux sont évacués par camion chez un ferrailleur. En juin, la 954 a été remplacé par une Liebherr 944 C afin de poursuivre le curage des fondations avec la 352 F.

  • La démolition en vidéo 

Grignotage de deux tours aux Alouettes à Alfortville

La silhouette des tours n°17 et n°3 de la cité des Alouettes deviendra  plus qu’un souvenir dans le ciel d’Alfortville. Fin avril, l’immense bras de la pelleteuse appartenant à la société Avenir Déconstruction a débuté le grignotage de la tour n°17 située au 17 quai de la Révolution. Le grignotage de la tour n°3, située au 3 rue Nelson Mandela, a commencé fin mai.

La déconstruction de ces deux IGH de 18 étages comportant au total 283 logements s’inscrit dans le cadre du Projet de la Rénovation Urbaine (PRU) du quartier des Alouettes à Alfortville. La fin de la démolition des deux tours est prévue pour l’été 2017.

Pour ce chantier, Avenir Déconstruction utilise une pelleteuse Hitachi Zaxis 870 LCH HRD qui est équipée d’un bras haute démolition de 57 mètres. Elle est accompagnée d’une Liebherr R954 B munie d’un bras télescopique de 37 m. En parallèle, l’entreprise de démolition Melchiorre utilise une Caterpillar Dem 70 et une Liebherr R944 B.

  • Photos du grignotage des deux tours (avril à juin 2017)

Démolition du bâtiment Défense 1 à Nanterre

Dans le cadre du projet “Origine” à Nanterre qui prévoit la construction d’un ensemble de logements de haut standing de 11 000 m² et de 70 000 m² de bureaux et de commerces, le parc d’affaires Silic se transforme.

  • Localisation

L’îlot composé du bâtiment Défense 1 situé entre le boulevard des Bouvets et le boulevard Aimé Césaire face à la U Arena doit être démoli.

© Google Maps
© Google Maps
  • Matériel 

Il y a deux ans, la société Genier-Deforge a procédé au curage du bâtiment.  La société ADS Démantèlement, qui est en charge de la démolition de l’îlot, utilise une pelle sur chenilles haute démolition Liebherr R 974 C des Ets Mazeau pour le grignotage de l’édifice. Trois autres pelles Caterpillar 325D, Liebherr R 954 B et Komatsu PC 350 NLC sont également employées pour le concassage et l’évacuation des déblais. Débutée en mars, la démolition doit être terminée à l’automne 2017.

  • Photos de la démolition du bâtiment Défense 1 (avril 2017 / septembre 2017)

Le Carré Michelet : destructions partielles du PB 20-21

L’immeuble PB 20-21 (anciennement occupé par la société COFACE) sur la commune de Puteaux (92) est en cours de réhabilitation depuis le dernier trimestre 2016 pour le compte de la société foncière EUROSIC.

Les travaux, menés par Eiffage Construction, consiste à des démolitions partielles du bâti, l’extension et la surélévation des niveaux  et la modification complète des corps d’états techniques et architecturaux. Le futur bâtiment, imaginé par les agences Crochon Brullmann & Associés et Architecture et Environnement, s’étendra sur une surface de 37000 m² et atteindra une hauteur de 40 mètres depuis le parvis Michelet. Il doit être livré le dernier trimestre 2018.

© Crochon Brullmann & Associés et Architecture et Environnement
  • Phases de la transformation de l’immeuble PB 20-21

Les démolitions ont commencées en octobre 2016 avec le grignotage des deux tourelles jouxtant les immeubles PB 19 et PB 22. Des mini-pelles équipées de pinces cisailles et de BRH (Brise Roche Hydraulique) ont attaquées mètres par mètres les murs épais des tourelles. Afin d’éviter les projections de déblais et pour limiter les poussières issues de la démolition, des échafaudages comportant une bâche et des plaques de tôles ont été monté. Le levage des bennes à gravats est effectué avec la grue à tour Liebherr 420 EC-H (G1) qui a été monté en décembre 2016. En parallèle, une pelleteuse Liebherr 954 C de la société DCT avec un bras garantissant une hauteur de travail de 34 mètres, grignote le bâti depuis l’intérieur du bâtiment.  Deux autres pelleteuses, Liebherr 924 et 944, sont également présentes sur le chantier pour l’évacuation des gravats et la découpe des ferrailles. Les démolitions partielles seront terminées en mai 2017 avant que la grue à tour G2 ne soit montée.

© EIFFAGE
  • Photos de la démolition de mars à mai 2017.
  • Vidéos de la démolition (mars et avril 2017)

ZAC Paul Bourget : démolition des bâtiments C et D

La ZAC Paul Bourget se situe dans le 13e arrondissement de Paris près de la Porte d’Italie. Cette vaste zone, qui s’étend du parc Kellermann au périphérique, connait actuellement un important programme de réaménagement.  La construction d’un îlot économique composé d’un immeuble de bureaux, des commerces (Bricorama) et d’un hôtel 3 étoiles a débuté en début d’année.  En parallèle de ce chantier, les bâtiments C et D situés le long de la rue Paul Bourget sont en cours de démolition. Deux pelleteuses de la société Avenir Deconstruction (AD) sont utilisées pour le grignotage de l’immeuble en L.

  • Les bâtiments C et D (en premier plan) avant leur démolition.
© DEVISUBOX
  • La démolition en photos, le 24/02/2017. 
  • En vidéo, le chargement des déblais.